Support & Downloads

Quisque actraqum nunc no dolor sit ametaugue dolor. Lorem ipsum dolor sit amet, consyect etur adipiscing elit.

s f

Contact Info
198 West 21th Street, Suite 721
New York, NY 10010
youremail@yourdomain.com
+88 (0) 101 0000 000
Follow Us
mutuelle freelance tikki

Mutuelle santé et freelance : comment bien se protéger ?

Se lancer en tant que freelance correspond très souvent à une prise de liberté : liberté de choisir ses missions, ses clients, ses horaires de travail, etc. Mais cela signifie aussi abandonner certains avantages du salariat comme la mutuelle santé obligatoire. Pourtant, il est très souvent conseillé de souscrire un tel contrat. Pourquoi ? Comment ?

Le rôle de la mutuelle santé pour les freelances

Les contrats de mutuelle santé sont également appelés « complémentaires santé » pour une bonne raison : leur rôle est de venir compléter la prise en charge de la Sécurité sociale pour les dépenses de santé des assurés.

En effet, l’assurance maladie peut ne pas proposer de couverture intégrale de vos soins, quel que soit le poste de dépense. Sa prise en charge est même plus ou moins importante en fonction de la prestation :

  • Pour un médecin généraliste, elle va vous rembourser 17,50 € sur les 25 € dépensés. Ce qui est tout de même confortable.
  • Pour une paire de lunettes pour adulte, par contre, sa prise en charge chute drastiquement : environ 4,50 € pour une correction faible, alors que cet équipement peut coûter plusieurs centaines d’euros.

Sur les postes les plus chers (comme l’optique avec l’achat d’une paire de lunettes), il peut donc être très intéressant d’opter pour une mutuelle santé. Elle permettra de diminuer votre reste à charge et donc d’alléger vos dépenses de santé.

 

Comprendre les remboursements d’une mutuelle pour freelance

Très souvent, la prise en charge des mutuelles santé est exprimée en pourcentage. Mais encore faut-il savoir à quoi ces derniers correspondent.

En effet, une couverture à 100 % ne correspond pas à un remboursement intégral des frais dépassés. Cela signifie juste que la prise en charge de l’assurance maladie et de la mutuelle santé sera égale à 100 % de la base de remboursement définie par l’assurance maladie.

Prenons l’exemple d’une consultation chez le médecin généraliste. La base de remboursement pour cet acte est de 25 €.
Si le médecin généraliste facture sa consultation à 25 €, alors il ne dépasse pas d’honoraire. Dans ce cas, voici un schéma représentant les remboursements de l’assurance maladie et de la mutuelle santé à 100 % :

 

mutuelle freelance schéma

 

La consultation est donc prise en charge entièrement. C’est généralement le cas pour tous les professionnels de santé exerçant en secteur 1 : ils ne peuvent pas pratiquer de dépassements d’honoraires et respectent donc les tarifs proposés par l’assurance maladie.

Par contre, si le généraliste vous facture 50 € pour la même consultation, vous aurez un reste à charge de 25 € avec une mutuelle à 100 % comme le montre ce schéma :

 

mutuelle freelance 100%

 

Il faudrait ici une couverture à 200 % pour une prise en charge complète de frais. Mais choisir une couverture plus forte revient à opter pour un contrat plus cher.

 

Comment choisir le bon contrat pour se protéger correctement quand on est freelance ?

En ne connaissant pas toutes les bases de remboursement de tous les soins, il peut donc être compliqué de savoir comment trouver une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre situation de freelance. Voici pourtant quelques conseils à prendre en compte pour trouver un contrat plus facilement.

 

Evaluez au mieux vos besoins et votre budget

Plus votre couverture santé est forte et plus son prix sera élevé. Il est donc important de vous assurer en fonction de vos besoins. Une couverture supérieure à ces derniers vous coûtera plus cher que nécessaire. Et une couverture inférieure à vos besoins en santé sera évidemment moins chère mais les frais de santé non remboursés pourraient venir poser problème.

Pour cela, posez-vous les bonnes questions :

  • Souhaitez-vous être seul(e) sur ce contrat ou souhaitez-vous y ajouter votre famille ?
  • Avez-vous des besoins spécifiques ? Des lunettes par exemple pour reposer vos yeux à force de travailler sur un ordinateur, des besoins en dentaire ?
  • A quel niveau souhaitez-vous être couvert(e) en cas d’imprévu ? Les hôpitaux autour de chez vous sont-ils publics ?
  • Pratiquez-vous des médecines douces ? Avez-vous recours à des médicaments non remboursés par l’assurance maladie ?

Une fois ces réponses trouvées, il sera plus facile de vous orienter vers un niveau de contrat. Evidemment, il vous faudra aussi réfléchir au niveau de garantie dont vous aurez besoin pour chaque poste. Pour cela, de nombreux sites ont créé des calculateurs spécifiques où il vous suffit d’entrer la prestation voulue, le prix de cette dernière et le niveau de couverture de la mutuelle santé.

 

Soyez attentif aux détails des contrats (services supplémentaires, délai de carence…)

Il y a de plus en plus de mutuelles santé accessibles sur internet, et elles peuvent proposer des niveaux de garantie similaires. Pourtant, certains détails peuvent les différencier les unes des autres :

  • Les services supplémentaires : il peut s’agir d’un réseau de soins avec des tarifs négociés, des services d’assistance, etc.
  • Les différents forfaits proposés pour les prestations pas ou peu prises en charge par l’assurance maladie : médecines douces, cures thermales, automédication, contraception…
  • Les délais de carence : il s’agit d’une période durant laquelle une garantie ne sera pas effective. Il est important d’y faire attention pour ne pas avoir à payer de votre poche un soin que vous pensiez pris en charge.

 

Mutuelle santé trop chère, comment faire pour se protéger correctement à petit prix ?

En tant que freelance, il se peut que vous n’ayez pas spécialement les moyens de choisir une mutuelle santé très couvrante à cause du prix de cette dernière. Cela peut être le cas, par exemple, si vous venez de vous lancer. Mais il existe des solutions pour ne pas courir le risque de ne pas être couvert :

  • Adaptez au mieux votre couverture pour éviter de vous sur-assurer.
  • Besoin de lunettes ou de prothèses dentaires ? Penchez-vous sur la réforme du 100 % santé : vous pourrez bénéficier d’un équipement entièrement remboursé sans avoir une couverture très forte.
  • Rapprochez-vous des professionnels du réseau de soins en partenariat avec votre assureur. Grâce à cela, vous profiterez de tarifs négociés et vous pouvez donc diminuer votre couverture santé.
  • Intéressez-vous à la loi Madelin. Les travailleurs non salariés peuvent profiter de ce dispositif et déduire les cotisations de leur mutuelle santé de leurs revenus imposables.

 

Quelle que soit votre situation, il est important de vous protéger. Un problème est vite arrivé et, malgré un système de santé intéressant en France, les frais restants à votre charge peuvent être très importants. Une mutuelle santé peut vous aider à diminuer ce reste à charge facilement.

 

Sources utilisées pour cet article

Poster un commentaire