Support & Downloads

Quisque actraqum nunc no dolor sit ametaugue dolor. Lorem ipsum dolor sit amet, consyect etur adipiscing elit.

s f

Contact Info
198 West 21th Street, Suite 721
New York, NY 10010
youremail@yourdomain.com
+88 (0) 101 0000 000
Follow Us
freelance 5 choses a savoir avant de se lancer tikki.io

5 choses à savoir avant de devenir freelance

Prendre la décision de devenir freelance ne se fait pas du jour au lendemain. Le marché du travail se transforme rapidement et radicalement. Passer du salariat au freelancing devient alors un véritable choix réfléchi qui se fait après de nombreuses sessions de recherches et de comparaison des points positifs et négatifs. Pour vous faciliter la tâche, nous avons réuni les 5 points principaux à avoir en tête avant de se lancer.

 

01 – Il est important de choisir le bon statut

Auto entrepreneur, portage salarial, entreprise unipersonnelle, trois statuts bien différents qui vous permettront de devenir freelance, mais qui présentent des avantages divers selon votre situation, votre domaine d’activité et votre taux journalier.

Avant de vous lancer, prenez le temps de vous poser ces questions :

  • Quelle est votre activité ?
  • Quel niveau de chiffre d’affaires prévoyez-vous ? Inférieur à 33 200 € – Compris entre 33 200 € et 70 000 € – Supérieur à 70 000 €
  • Quel est votre tarif journalier moyen ? Inférieur à 240 € – Compris entre 240 € et 500 € – Supérieur à 500 €
  • Votre activité génèrera-t-elle beaucoup de frais ?
  • Quels avantages du salariat aimeriez-vous conserver ? Couverture maladie – Formation – Aucun
  • Est-il important pour vous de cotiser à la retraire ou au chômage ?
  • Envisagez-vous d’avoir des salariés ?
  • Envisagez-vous de vous associer ?

 

02 – Chaque prestation a un prix différent

Définir son tarif journalier est primordial pour les missions sur le long terme. C’est grâce à lui que les clients potentiels choisissent de travailler avec un freelance plutôt qu’avec un autre. Pour bien le déterminer, il est important de prendre en compte :

  • Son expérience
  • Son lieu d’activité
  • La demande des clients
  • Les tarifs des freelances de son domaine d’activité

Ce tarif journalier servira de base à l’établissement des devis pour des missions plus ponctuelles bien que celles-ci fassent généralement l’objet d’un devis plus détaillé pour chaque tâche.

Par exemple, la création d’un logo et la cession de droits correspondante ne seront pas vendues en nombre de jours, mais plutôt en prestation unique. C’est globalement le cas de la plupart des missions de création.

 

03 – Même les plus petites missions doivent être contractualisées

La contractualisation des missions est bien souvent l’étape noire à passer avant de commencer la mission effective. Et pourtant, elle est primordiale puisque le contrat représente votre unique garantie d’obtenir le règlement final et permet de cadrer point par point votre To-Do.

Cette étape prend un certain temps et peut ralentir le démarrage de la mission, car elle nécessite des allers-retours avec le client qui peuvent tendre la relation avant même que celle-ci ne débute officiellement. Tikki vous aide dans la contractualisation de votre relation client en vous aidant à identifier rapidement les informations à demander à votre client afin d’éditer en quelques clics seulement votre contrat, généré à partir de notre tremplate.

 

04 – Investir de son temps est inévitable

Être freelance revient à développer de manière individuelle sa société, chacune des démarches que vous engagerez permettra de vous faire gagner du temps et ainsi de l’argent ou, à contrario, d’en perdre. Prenez donc le temps de vous demander où se situent vos priorités et quelles allocations de temps vous seront plus favorables.

 

05 – Bien se positionner face à ses clients est primordial

Les avis et attentes des clients face aux freelances sont divisés. Certains les voient comme des salariés à part entière de l’entreprise, d’autres pensent qu’ils sont disponibles à 100 % pour eux (du lundi au dimanche 24h/24), tandis que d’autres comprennent que les freelances sont des prestataires externes qui ont une vie en dehors de l’entreprise et d’autres clients (parce que non, deux jours de mission à 250 € ne permettent pas de payer les factures à la fin du mois).

Peu importe la mentalité du client, il est primordial de bien se positionner dès les premiers échanges. Donner ses limites, rappeler le nombre de jours vendus, augmenter sa légitimité à ses yeux en parlant de ses expériences passées … Autant de choses qui permettront au client de vous voir comme un expert et non comme un stagiaire employé pour donner un coup de main sur des missions dont personne ne voulait.

 

Ces 5 choses à savoir avant de devenir freelance ont un point commun : elles détermineront la façon dont vous gèrerez votre activité, de la contractualisation d’une mission à l’accomplissement de vos tâches quotidiennes.

La volonté de Tikki : vous aider dans toutes ces étapes ! Inscrivez-vous dès maintenant :



Poster un commentaire